Neymar, Areola, mercato : Leonardo fait le point

Neymar, Areola, mercato : Leonardo fait le point
Publié le : 31/08/2019 - 06:40 - Dernière modification : 31/08/2019 - 06:45

Après la victoire du PSG vendredi à Metz (0-2), Leonardo, directeur sportif du club parisien, est passé devant la presse. Interview à 3 jours de la fin du mercato.

¤ Le dossier Neymar
"Notre position a toujours été claire. Ils ont toujours su ce qu’on voulait. La première fois qu’on a eu une proposition écrite de Barcelone, c’est le 27 août… On était ouverts même à inclure des joueurs pour faire l’opération. Mais on n’a jamais eu d’accord (...) Une future proposition ? Je ne sais pas. Ça dépend de Barcelone (...) Aujourd’hui, on est à trois jours de la fin du mercato, il y aura une deadline naturelle. On a toujours dit depuis le début que si arrive une proposition qui nous satisfait, il peut partir. Il a un contrat avec nous. Jusqu’à présent, il n’y a pas d’accord (...) La vérité est qu’il n’y avait aucun club qui avait l’argent pour l’acheter. Alors, la condition de son départ était toujours liée au fait d’avoir un remplaçant dans l'offre et peut-être d’autres joueurs pour compléter le montant que nous exigions. On était ouverts à ça. On a essayé d’avoir des joueurs dans la négo (...) C'est un joueur extraordinaire. Comme je l’ai déjà dit, je ne l’avais jamais rencontré avant. Avec le temps, j’apprécie la manière dont il est. Je pense qu’il a vécu beaucoup de choses. Il est un joueur très connu, il faut vivre avec. Après, c’est normal qu’on ait une relation pour avoir le meilleur de lui. Il faut dire la vérité, aujourd’hui cette relation n’est pas la plus tranquille qui soit. Aujourd’hui, on a une relation qui est là, compliquée, il s’est passé des choses, on cherche à les régler, à parler. On a ouvert la possibilité de son départ seulement à nos conditions, qui ne sont jamais arrivées."

¤ Départ d'Areola ?
"Un départ, c'est une possibilité, mais une situation pas faite. Alphonse ne se sentait pas bien pour jouer en raison des négociations, j'ai été un peu surpris, mais on a respecté."

¤ Ousmane Dembélé
"Je pense qu’il a su qu’il devait partir peut-être le 27 août, alors c’est compliqué. Mais on n’a pas eu de oui ou de non. On a eu des réactions, certaines publiques, mais on n’a pas eu d’accord avec Barcelone pour savoir si le joueur était d’accord. Si on n’a pas d’accord avec le club, formel, écrit, on ne peut pas partir à la négociation avec les joueurs qui sont inclus dedans."

¤ Des arrivées à prévoir ?
"On aura le temps de parler après le mercato. Il existe maintenant un côté financier, structurel du mercato, qui n’est pas facile pour tout le monde. C’est pour ça qu’on cherche à organiser ce qu’on a. Je pense que ce sera une saison difficile. On va devoir voir beaucoup de choses. Ce n’est pas la situation idéale. Oui, il y a des choses à régler. Il y a des situations avec lesquelles on va devoir vivre, des joueurs en fin de contrat (Silva, Cavani, Choupo-Moting, Meunier, Kurzawa). Ce ne sera pas la saison bling-bling, ‘on y va, on va gagner la Ligue des champions’, non ça ne sera pas comme ça. On va chercher à réorganiser, revoir des choses."

 
Logo Club Bruges KV
Club Bruges
0 - 5
Logo Paris Saint-Germain
Paris
Le 22/10/2019 à 21:00
La planete foot