Exclu - Le regard de Julien Maynard sur le mercato du PSG

Exclu - Le regard de Julien Maynard sur le mercato du PSG
Publié le : 23/05/2020 - 18:32 - Dernière modification : 23/05/2020 - 19:15

Julien Maynard, journaliste sportif au service des sports de TF1, et spécialiste du PSG s'entretient avec ParisTeam sur le mercato à venir.

Paristeam.fr : Comment toi, journaliste sportif, tu as vécu le confinement…

Julien Maynard : On passe beaucoup de temps au téléphone. On reste le plus actif possible. On passe aussi du temps avec sa famille dans la mesure du possible parce que pour moi c’est important d’être avec mes proches dans ces moments-là. On essaie de rester optimiste. On espère aussi retrouver un peu plus de football très vite.

PT : On a arrêté le championnat de Ligue 1, par rapport à une décision du gouvernement, quel est votre avis ?

JM : Je ne suis pas un spécialiste sur le sujet, je suis journaliste sportif, c’est compliqué de se prononcer sur ce sujet délicat. Je ne maitrise pas tout. Moi, si on me dit que c’est trop risqué de reprendre le foot et si les gens dont c’est le métier le disent, j’accepte la décision et j’aurais tendance à me ranger derrière eux. Comme beaucoup de monde, le football me manque et j’aimerais voir des matchs de Ligue 1 se disputer. Forcément, on se pose des questions parce que l’on voit que le championnat allemand a repris. On se demande alors si la France n’a pas arrêté trop tôt. Peut-être. Mais je n’ai pas la réponse. Je ne peux pas me permettre d’émettre un avis, car je ne maîtrise pas tous les éléments pour apporter un jugement.

PT : Est-ce que tu penses que cela sera un handicap pour le PSG si la Ligue des Champions venait à reprendre ?

JM : Si la Ligue des Champions reprend au mois d’août et que la plupart des championnats ont repris avant, ce sera forcément difficile pour le PSG. Pour l’instant il n’y a que les Allemands. Ils n’ont joué qu’une journée et on va voir comment cela se passe sur le long terme. Mais aujourd’hui on écrit sur du sable et on ne sait pas comment cela va évoluer. Peut-être que dans deux semaines cela sera de nouveau arrêté ou peut-être que l’on apprendra que la Ligue des Champions ne reprendra pas. C’est vraiment compliqué de se projeter.

Maintenant le contexte sanitaire établit, passons à l’analyse de Julien Maynard sur la situation des joueurs au Paris Saint-Germain.

PT : Tu as récemment écrit que Leonardo était actif sur certains dossiers. Peux-tu nous en dire plus ?

JM : Malgré la situation, Leonardo continue de travailler activement. Il est peu probable que Paris fasse de grosses folies sur le marché cet été. Mais avant cela, il (Leonardo) souhaite régler les dossiers des joueurs en fin de contrat. Il y a beaucoup de discussions avec des agents et le directeur sportif du PSG a ciblé plusieurs postes, notamment défensifs. L’avenir de Thiago Silva est incertain. S’il venait à rester (et donc être prolongé), Paris n’ira pas lui chercher un remplaçant. Il y a les latéraux. En nombre, Paris n’en a pas forcément besoin, mais après en terme de qualités certains n’ont pas donné assez de garanties donc Leonardo va vouloir du changement. Thomas Meunier et Layvin Kurzawa sont en fin de contrat, s’ils partent ils seront remplacés. Au milieu, le joueur qui ne sera pas retenu c’est Julian Draxler, le souci c’est qu’il a un salaire important même s’il conserve une certaine valeur marchande. Selon les opportunités du marché, le PSG aimerait enrôler un milieu de terrain au profil défensif. C’est un jeu de vases communicants. Pour l’instant nous sommes dans la phase des discussions, on prend la température et on essaie d’affiner ses recherches en fonction des retours. Après, il y aura une deuxième phase où le PSG devrait formuler des premières offres. Pour le moment, beaucoup de joueurs ont été pistés, mais le but n’est pas de donner des noms par plaisir. Le recrutement ne correspondra pas forcément aux premiers noms sortis dans la presse.

PT : Concernant Thiago Silva, y a-t-il une offre de prolongation sur la table ?

JM : À ma connaissance, il n’y a pas d’offre, mais il y a des discussions. C’est d’ailleurs un premier pas, car avant la pandémie du covid-19, les discussions étaient inexistantes et on se dirigeait vers un départ. Aujourd’hui, la situation fait que Paris pourrait revoir sa position. Thiago Silva serait favorable à une prolongation de deux ans alors que Paris préfère une seule saison. C’est peut-être la clé du dossier. Après cela dépendra des opportunités du PSG. Si demain, le club arrive à faire un défenseur central qui apporte des garanties pour un prix raisonnable (même si c’est compliqué) Leonardo choisira probablement cette option et laissera partir Thiago Silva. Il y a plusieurs éléments qui entrent en compte dans cette situation.

PT : Une prolongation de Thiago Silva peut-elle ralentir l’éclosion du duo Marquinhos-Kimpembe ?

JM : C’est des éléments qui entreront en compte dans la discussion. Il va avoir 36 ans (le 22 septembre) donc c’est un joueur qui ne peut plus forcément disputer tous les matchs d’une saison. Cette année, Thiago Silva a beaucoup joué, mais on ne peut pas dire que Marquinhos, qui a également évolué au milieu de terrain, ni Kimpembe n’ont été lésés. Les trois joueurs ont eu un temps de jeu important. Au contraire si Paris laisse partir Thiago Silva pour finalement prendre un défenseur de niveau international plus jeune peut-être que l’éclosion d’un Kimpembe et, à degré moindre, de Marquinhos, sera davantage freiné qu’en gardant Thiago Silva qui est sur sa fin de carrière.

PT : Edinson Cavani, on le prolonge ou pas ?

JM : Tout dépend dans quelles conditions. C’est aussi ce que lui doit se dire. Si c’est pour le prolonger et qu’il soit la doublure de Mauro Icardi en se contentant seulement de petits bouts de match, pas sûr que le joueur accepte. Alors qu’il a encore une certaine côte et qu’il pourrait être titulaire dans d’autres clubs de très bon niveau. J’ai du mal à imaginer que le PSG fasse d’Edinson Cavani un titulaire la saison prochaine. Quoi qu’il arrive, il a marqué le club en étant le meilleur buteur de l’histoire (200 buts). S’il venait à partir, il mériterait une immense sortie au Parc des Princes avec les supporters. C’est vrai que c’est un dossier complexe à gérer pour Leonardo.

PT : Est-ce que le PSG doit lever l’option d’achat de Mauro Icardi ?

JM : Pour un attaquant de ce calibre, son prix est assez raisonnable même au regard du contexte économique. Paris a tout intérêt à lever son option d’achat. Il s’est adapté tout de suite, il a fait une bonne première saison donc c’est oui sans hésitation.

PT : Les supporters attendent avec impatience le dénouement des dossiers Adil Aouchiche et Tanguy Kouassi. Vont-ils signer pro ?

JM : Pour Adil Aouchiche, il y a beaucoup de clubs qui sont intéressés. Il est très attaché au PSG, mais la priorité pour un jeune joueur c’est le temps de jeu. Cela est donc à prendre en compte. Il y a des discussions avec le club, depuis un moment d’ailleurs, et je pense que l’on devrait bientôt être fixés. Pour Tangy Kouassi, ce n’est pas la même situation. C’est à la fois simple et beaucoup plus compliqué. Il a eu du temps de jeu cette saison et même beaucoup pour un joueur de 17 ans. Paris lui a donc déjà montré sa confiance. C’est au joueur désormais de faire son choix. A-t-il envie de rester, s’imposer à Paris ou est-il favorable à un départ ? C’est vrai que Leipzig est clairement intéressé par le joueur. En cas de départ du défenseur central Dayot Upamenaco, Kouassi pourrait avoir un coup à jouer. Attention, cela ne veut pas dire qu’il serait tout de suite titulaire, mais c’est quand même une place qui se libère. Aouchiche et Kouassi sont deux joueurs très prometteurs, qui restent accessibles pour des clubs qui prospectent sur une revente à l’avenir, d’où les nombreuses sollicitations. Mais pour l’instant rien n’est bouclé et cela peut encore bouger.

PT : On peut tout de même dire que le PSG a tout mis en oeuvre pour les convaincre…

JM : Je ne sais pas. S’ils décident finalement de partir ailleurs peut-être qu’ils diront le contraire et que leur nouveau club leur aura proposé un projet plus intéressant. Il est clair que Paris ne peut pas garantir à deux jeunes joueurs du temps de jeu et un poste important dans l’équipe même si Kouassi a beaucoup joué. C’est plutôt Paris qui a fait tout ce qu'il pouvait faire. C’est la petite nuance.

PT : On évoque aussi Keylor Navas comme une grande satisfaction de la saison…

JM : Il a fait une bonne saison. Ces dernières années à Paris, personne ne s’est réellement imposé dans les buts du Paris Saint-Germain. La situation est désormais claire. Navas est le n°1 et il apporte son expérience dans les grands matchs notamment. On peut dire que c’est une vrai belle première saison pour lui et une bonne pioche pour le PSG.

PT : Des informations sur Kylian Mbappé ? Il devrait rester la saison prochaine, mais quelle est sa vision pour l’avenir ?

JM : Je ne sais pas s’il y a eu une proposition du PSG pour prolonger son contrat. Mais je ne vois pas le club perdre un attaquant comme lui cet été, surtout au vu du contexte économique. Idem pour Neymar. A plus long terme, j’ai du mal à imaginer qu’un club comme le PSG puisse laisser partir libre deux joueurs de cette trempe.

PT : Quel est ton sentiment sur la saison de Neymar toujours sous le feu des critiques ?

JM : Je trouve qu’il a très bien réagi par rapport à sa situation de l’été dernier. C’est avec ses performances sur le terrain qu’il a répondu aux supporters qui lui reprochaient ses velléités de départ. Il a montré qu’il était toujours l’un des meilleurs joueurs du monde. Tout le monde continue à énormément attendre de lui, car on a conscience de son énorme potentiel, mais parfois je pense que l’on est très dur avec lui. Il faut profiter d’avoir un joueur comme ça dans le Championnat de France.

PT : Tu parles d’un départ de Julian Draxler, n’est ce pas du gâchis ?

JM : C’est vrai il est arrivé comme une promesse, mais il a toujours eu du mal à confirmer. Il a fait quelques bonnes prestations, mais l’ensemble est assez irrégulier. Aujourd’hui, à Paris, on ne peut pas se permettre de l’être, car le club est passé à un niveau d’exigence très élevé. On voit par exemple un joueur comme Pablo Sarabia qui n’est pas forcément venu pour être titulaire, mais qui s’est imposé dans rotation et donne pas mal de garanties. Ce n’est pas le cas de Draxler. Cela ne veut pas dire forcément qu’il va partir, mais c’est un joueur qui ne sera pas retenu en cas d’offre intéressante.

PT : Que penses-tu de ce blocage concernant la baisse des salaires des joueurs du PSG ?

JM : Très honnêtement, c’est un sujet sensible et qui peut faire polémique. Je n’ai pas les tenants ni les aboutissants pour vraiment émettre un avis. Je sais effectivement qu’il y a des discussions qui durent depuis un moment. Dans les autres clubs, c’est également le cas, mais à Paris forcément cela fait plus parler qu’ailleurs. Je ne peux pas en dire plus sur le sujet, je n’ai pas assez d’informations pour me prononcer.

PT : Tu suis de près le mercato pour Téléfoot, quel est ton sentiment sur ce marché à venir ?

JM : On a le sentiment d’être en fin de saison parce qu’il y a eu cette situation qui a précipité l’arrêt des championnats même si certains commencent à reprendre. Mais le marché des transferts n’est pas encore ouvert. Pour l’instant comme je l’ai dit avec le PSG, nous ne sommes que dans la première phase, ce sont les prémices. Il y a beaucoup de discussions entre les clubs, entre les directeurs sportifs mais ce n’est vraiment qu’un début. Il y a des clubs qui ont avancé sur certains dossiers mais il faut être patient. Avec cette crise, beaucoup s'interrogent sur la position à adopter. Cela se décidera dans les semaines ou les mois à venir.

PT : Milinkovic Savic, cela peut-être une piste sérieuse au milieu de terrain ?

JM : C’est un joueur qui a déjà intéressé le PSG par le passé, mais aujourd’hui il faut être réaliste, c’est cher. Est-ce que Paris est capable de mettre une grosse somme sur ce milieu de terrain ? J’y crois moyennement, même si ce n’est pas totalement impossible.

PT : Quelles sont tes attentes pour ce mercato à venir ?

JM : Paris cherche surtout à se renforcer défensivement. L’achat d’un n°6 est également à l’étude. Du côté des départs, hormis ceux concernant les joueurs en fin de contrat, la situation de Draxler est à suivre de près. Devant, il y a le cas de Mauro Icardi à régler avec principalement son option d’achat à lever. Quid également d’Edinson Cavani. Si on regarde tout cela, il y a beaucoup de dossiers à régler et peut-être qu’il ne faut pas s’attendre à l’arrivée de trois-quatre grands noms comme on a eu l’habitude de voir ces dernières saisons. On se dirige plus vers des ajustements et un mercato dans la continuité de celui de l’été dernier avec juste quelques retouches.

Toute l’équipe de Paristeam remercie Julien Maynard et on va suivre ce mercato de près.

Logo Paris Saint-Germain
Paris
2 - 0
Logo BV 09 Borussia Dortmund
Dortmund
Le 11/03/2020 à 21:00
La planete foot