Aulas, on ne l'arrête plus !

Aulas, on ne l'arrête plus !
Publié le : 09/05/2020 - 17:55

S'il y a bien un personnage qui est sur le devant de la scène, c'est bien Jean-Michel Aulas. Il n'y a pas une journée depuis une semaine, où le président de l'OL prend la parole. Remonté depuis l'arrêt de la Ligue 1 et le classement figé à la 28e journée qui le prive de Coupe d'Europe, JMA est entré en guerre contre la LFP et semble persuader de prendre la bonne décision. S'aidant du mouvement de la Bundesliga qui devrait reprendre le championnat le week-end prochain, malgré des protocoles très complexes, Aulas a ainsi décide de porter plusieurs recours pour faire reprendre la Ligue 1 et espère même que l'UEFA va intervenir.

"Au début, elle avait dit qu’août était réservé aux compétitions européennes, avec des délais fixés au 2 août. Mais le patron de l’ECA m’a confirmé que l’UEFA a tout de suite clarifiée la situation, précisant que tout ceci était flexible et qu’on pouvait utiliser août à la demande des Ligues. La décision française a sans doute été prématurée. (...) J’appelle la LFP à interroger publiquement l’UEFA pour savoir effectivement si c’était une date incontournable, ce qui permettra de remettre les choses en perspective. Et je considère, avec un certain nombre de présidents, que ce n’était pas au conseil d’administration puis au bureau de prendre cette décision. À partir du moment où ça concerne toutes les équipes pros, seule une majorité de l’assemblée générale aurait pu décider d’arrêter le championnat et d’en définir le classement qui en découle" déclare t-il dans Le Progrès, sa presse régionale.

Jean-Michel Aulas se prend même pour un héros dans cette lutte comme en témoigne ses propos : "C’est l’Olympique Lyonnais qui a le courage de dire : attention, il y a eu une erreur, il faut revenir dessus pour ne pas mettre en difficulté tous les clubs. J’espère que l’OL ne sera pas le seul à interroger la LFP pour demander à reprendre, comme toutes les autres ligues importantes. Pour éviter le cataclysme économique, il faut revenir sur cette décision. (...) On s’est retourné devant le tribunal administratif de Paris, via un référé. L’audience aura probablement lieu dans les cinq jours. Il faut que la LFP ait l’humilité d’admettre que seuls 5 sur 51 pays européens ont arrêté : Gibraltar, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et la France. Tous les autres pays européens souhaitent, comme l’avait suggéré l’UEFA, reprendre" a-t-il poursuivi.

"Quand on fait un marathon et qu’on arrête au 28e kilomètre, il n’y a pas de vainqueur (remettant ainsi en question le titre de Champion du PSG). Le sport n’est certainement pas un règlement bricolé qui arrange ceux qui l’ont dessiné. (...) Les pertes du foot pro vont être au 30 juin 2020 de l’ordre de 700 à 900 M€, ça va mettre en difficulté tout le système économique du football français. On verra, fin 2020, un certain nombre de clubs qui vont devoir s’arrêter. On voit bien que la quasi-totalité des pays est en train de redémarrer. L’Allemagne vient de fixer la date de reprise du championnat, ce qui permet de ne pas la mettre en situation économique gravissime" ajoute t-il.

Chacun se fera son opinion... 

Logo Paris Saint-Germain
Paris
2 - 0
Logo BV 09 Borussia Dortmund
Dortmund
Le 11/03/2020 à 21:00
La planete foot