PSG : Tuchel répond à la colère des supporters

PSG : Tuchel répond à la colère des supporters
Publié le : 15/09/2020 - 17:54

Alors que les supporters du PSG ne comprenne pas la communication de Thomas Tuchel après la défaite contre l'OM (1-0) où il s'est dit content du contenu, l'entraîneur parisien a tenu a préciser ses propos et réclame "du calme" malgré ce passage difficile après trois défaites consécutives toutes compétitions confondues.

"On a enchaîné trois défaites, on n'est pas habitués à cela. Mais c'est important de regarder le contexte. La réalité est qu'on a fait des bons matchs dans cette phase. On ne peut pas regarder que les résultats. Si vous voulez dire qu'on a une crise de résultat, c'est vrai. Mais on ne peut que contrôler nos performances, notre état d'esprit, notre structure et notre qualité sur le terrain. On a joué sans nos quatre attaquants, avec des joueurs positifs au Covid, sans match amical, sans préparation. Il était clair que cela allait être une première phase de saison difficile. J'étais presque surpris de la façon dont on a joué. Donc il faut rester calme" a-t-il commencé en conférence de presse ce mardi.

"On a joué dans le camp adverse. Nous y avons eu 28 touches et 18 récupérations contre une seule pour OM. Ce sont des statistiques extraordinaires. La domination était complète. Après on peut perde un match comme cela. Ils ont eu toute la chance du monde. Ce n'est pas mérité mais on ne peut pas être en colère. On regarde les performances, vous préférez regarder les résultats mais ce n'est pas mon job" a-t-il poursuivi.

"On a parlé, c'est un autre défi, on doit gérer cette situation. On avait mérité de gagner mais on a perdu deux matchs. Les dernières minutes contre l'OM ne sont pas celles qu'on aime. Mais on sait comment c'est monté durant ce match-là. C'est le défi de grandir de cette situation, d'apprendre. Je suis content de la façon dont on s'entraîne et dont on est ensemble. Il faut regarder vers l'avant. Nous sommes dans une phase atypique. Il faut rester calme et adapter nos réactions sur le terrain. On doit encore s'améliorer et on doit apprendre encore. On a de nombreux joueurs sud américains avec un esprit très compétitif. C'est une grande force. On doit gérer cette force" a-t-il ajouté.